La guerre qui vient

On dit souvent que les premières victimes du terrorisme islamique sont les musulmans, et c’est vrai. Statistiquement les victimes sont en majorité musulmanes. Ceci pour une raison simple: ces attaques frappent toujours les pays à majorité ou à forte population musulmane.

un-vehicule-incendie-apres-un-attentat-suicide-a-la-peripherie-de-peshawar-le-19-janvier-2016-au-pakistan_5499903Pompiers pakistanais au travail après un attentat

Marrakech_Argana_Bomb_Site_2011Police marocaine après une explosion

Partout où il y a des musulmans en nombre, le terrorisme islamiste apparait. Ça ne dépend ni du contexte culturel, ni de l’effort d’intégration qui est fait. Les extrémistes ne cessent leurs attaques que lorsque la charria devient loi d’Etat et que tout le monde s’y soumet.

Tout gouvernement, musulman ou non, est fondamentalement suspect aux yeux des fondamentalistes, tant qu’il n’a pas la loi d’Allah pour unique raison d’être. Et tout musulman est constamment interpellé par les islamistes, appelé à servir sa foi, à contraindre ou renverser le pouvoir « apostat ». Celui qui n’y participe pas est vu comme un traître.

17Pakistan-web-master6752007: Crise de la mosquée rouge à Islamabad. Les étudiants en religion, emmenés par leurs Imams, réfutèrent l’autorité de l’Etat, se retranchant les armes à la main dans la mosquée. Le siège de cessera qu’avec l’assaut des forces de l’ordre, et une centaine de morts.

Les pays musulmans sont donc frappés de plein fouet, car la légitimité de leurs dirigeants est sans cesse et de tous temps remise en cause par la frange dure des religieux. On le voit aussi bien au Maroc qu’en Algérie, Turquie, Egypte, Syrie, Irak, Mali, Nigéria, Pakistan, Indonésie, et même en Arabie Saoudite, pourtant oh combien rigoureuse.

egyptian-military-targeted-in-deadly-attacks-ahead-of-anti-government-protests-1417184147Manifestation des « Frères Musulmans » en Egypte

Cela explique largement pourquoi les pays « laïques » du monde musulman sont systématiquement des dictatures, et pourquoi les espoirs occidentaux de remplacer  ces dictateurs par des démocraties finissent toujours en désastres. Le seul résultat obtenu est généralement l’arrivée au pouvoir de groupes islamistes (Irak, Syrie, Lybie, Egypte…).

article-2319983-19A2DFA6000005DC-874_964x639Bengladesh: manifestation pour exiger que l’Etat reconnaisse un « délit de blasphème »

L’Europe de l’ouest, qui a accueilli au cours des cinquante dernières années des millions de musulmans, commence seulement à connaitre ce phénomène terroriste. Beaucoup espèrent qu’il s’agit d’une réaction provisoire au choc culturel de l’immigration, et qu’une meilleure intégration est la solution, que l’Islam se modernisera.

Mais l’Islam n’évoluera pas. Si les leaders musulmans modérés ne sont pas parvenu à le moderniser en quinze siècles, nous n’y parviendrons pas non plus. Et quelle légitimité aurions-nous à le faire? Pourquoi les musulmans « français » devraient-ils écouter l’opinion de la France, qui n’a jamais été musulmane, alors que tous les vrais pays musulmans pensent le contraire?

Les gouvernements occidentaux continuerons d’être perçus comme décadents et barbares.  Les musulmans modérés qui veulent sincèrement faire évoluer leur religion continueront d’être vus comme des traîtres et des apostats. Comme au moyen-orient.

1760953_3_5a3b_une-centaine-de-manifestants-contre-le-film_ca17b690487bce0dcc82098d59cb4c03

Manifestation salafiste à Paris

Pire, une partie des « modérés » observent avec une certaine satisfaction les avancées des intégristes, lesquels obligent l’Etat laïque à plus de respect envers leur communauté. Car même parmi les « modérés », beaucoup ont une vision de la société passablement différente de l’idéal républicain. Et même s’ils ne peuvent pas l’imposer, même s’ils désapprouvent souvent le terrorisme, ils chérissent leur spécificité culturelle.

Musulmans-de-Paris-une-caserne-pour-prierPrières de rue à Paris

Ainsi, pendant que le terrorisme se banalise dans l’hexagone, le communautarisme s’étend. Et l’histoire montre qu’à partir d’un certain seuil, toute minorité qui n’a pas abdiqué son modèle culturel tend à l’imposer.

Or, quand un conflit s’enflamme, le réflexe grégaire ressoude la communauté en un bloc.  Il n’y a alors plus de « modérés », et les rares brebis galeuses sont châtiées. Tous les pays « multiconfessionnels » finissent par imploser. Bosnie, Kosovo, Liban, Tchétchénie, Soudan, Centrafrique, Cote d’Ivoire, Nigéria, Empire des Indes…  Il n’y a pas un Etat non-soumis à l’Islam où la cohabitation ait été pacifique à long terme.

Mais personne ne veut jamais y croire avant.

Pendant la guerre d’Algérie, beaucoup de pieds-noirs étaient certains que jamais leurs voisins et amis musulmans ne prendraient les armes contre eux. Triste erreur! Quand aux courageux Harkis qui luttèrent du coté du gouvernement, ils furent massacrés avec leurs familles en représailles.

En Yougoslavie aussi, les gens juraient au début du conflit que jamais il ne pourraient se tirer dessus entre communautés, tant leurs familles étaient imbriquées. C’étaient avant que le premier sang ne coule, et que Sarajevo ne commence à ressembler à Beyrouth.

sowar2L1975: Beyrouth, pendant la guerre civile inter-confessionnelle

Or le seuil critique du nombre est déjà atteint en France. C’est irréversible.

Pourcentage des nouveaux-nés en France ayant au moins un parent de sang africain dans chaque région (évolution 2005-2014):

73AKbAU

(source: AFDPHE)

Vu que la situation est déjà délicate, on peut imaginer le niveau que les tensions communautaires atteindront quand tous ces enfants arriveront à leur majorité, dans quinze à vingt ans.

Et c’est encore sans compter les centaines de millions de candidats à l’émigration, dont le continent africain déborde de plus en plus vite.

Bref, c’est parti pour aller mal.

Publicités

Une réponse à “La guerre qui vient

  1. Que faire ? Cette immigration a commencé depuis les années 60. Cela fait donc plus d’un demi-siècle. Les gouvernements successifs français ont été (et sont encore) largement « arrosés » par le Qatar et l’Arabie saoudite. Ces deux pays riches arabes pétroliers gouvernent en réalité la France et l’Europe qui appliquent la politique interne et externe dictée par les arabo-musulmans. Le gouvernement français actuel et les médias qu’il contrôle sont achetés, ainsi que l’UE, l’ONU, l’Unesco et même certains gouvernements américains (Clinton, Obama). Le paquebot France est naufragé. Si nous ne réagissons pas maintenant, la France n’existera plus d’ici 5 ans.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s